• Des personnalités taïwanaises portent plainte contre la JYP Entertainment

    ARTICLE TOTALEMENT PRIS DE SOOMPI. MERCI
    Controverse de Tzuyu (TWICE) : Des personnalités taïwanaises portent plainte contre la JYP Entertainment

    L’escalade continue pour la JYP Entertainment et Tzuyu des TWICE !

    Vous n’êtes probablement pas sans ignorer la polémique aux allures politiques et la véritable spirale dans laquelle est enlisée la jeune femme depuis son apparition dans une émission télévisée munie du drapeau taïwanais.

    Eh bien depuis, tout cela a fait du chemin ! En effet après des excuses, les activités stoppées, une première déclaration de Park Jin Young et même des avis politiques, une participation aux “2016 Idol Athletic Championship” … la jeune femme n’en finit pas de faire couler de l’encre ou d’affoler les claviers !

    Et ce 19 janvier, l’affaire continue, concernant une nouvelle fois… la vidéo d’excuses réalisée par Tzuyu !

    Ces excuses avaient déjà fait parler d’elles, puisque de nombreuses personnes affirmaient qu’elles venaient plus du label que de la chanteuse, et les hackers à l’origine de la prise du site officiel de la JYP Entertainment affirmaient d’ailleurs qu’elles avaient été même forcées par le label. Et si l’agence s’était déjà exprimée sur le sujet dans un communiqué officiel… la justice et les personnes célèbres à l’international semble prendre l’affaire très à cœur !

    En effet il a été récemment annoncé que de nombreuses personnalités taïwanaises comme l’avocat pour les droits de l’homme Wang Kefu (王可富) et le célèbre présentateur Hu Zhongxin (胡忠信) accusent la JYP Etertainment d’avoir forcer la jeune chanteuse à s’excuser publiquement. Selon des médias locaux ce 19 janvier, des plaintes auraient été déposées ce 18 janvier au bureau de police de Taipei.

    Les mêmes charges auraient également été déposées à l’encontre de Huang An, le chanteur taïwanais à l’origine de cette polémique.

    Wang Kefu a ainsi déclaré : “Huang An, pour aucune raison et en usant de moyens illégaux et efficaces, a contraint Tzuyu a s’excuser et lui a alourdi le cœur.”

    Dans une déclaration réalisée le même jour que le dépôt de plainte, Huang An a déclaré: “Taïwan, c’est ma maison, et je suis taïwanais.” L’artiste a également nié le fait qu’il ait jamais dit qu’agiter un drapeau taïwanais était un signe d’indépendance de Taïwan…

    Selon le média Yonhap News, des personnalités dans le milieu légal doutent que de telles actions aient réellement du poids, d’autant que l’accusation est un peu légère. De plus, Taïwan ne possède pas une juridiction adéquate pour ce type d’accusation.

    Le “Center for Multi-Cultural Korea” a également mis son grain de sel de l’histoire, et ce 18 janvier l’organisation a déclaré que la situation serait amenée devant la “Commission Coréenne des Droits de l’Homme” car cela demandait une véritable enquête : “S’il est établi qu’il y a eu coercition, nous contacterons la JYP Entertainment et Park Jin Young au poste de police pour agir.”

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :